Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CGT fustige "l'aumône"de Hollande aux seniors"



FLASH ACTU



Mis à jour il y a 21 heures

La CGT estime vendredi que François Hollande "maintient le cap" et c'est le Medef qui "tient la barre", après l'intervention télévisée du chef de l'Etat jeudi sur TF1, dénonçant "l'aumône" faite aux seniors à travers une allocation de "survie".

"Le président de la République confirme son obstination à poursuivre une politique d'austérité sélective, impitoyable pour les salariés, les retraités, les privés d'emploi, mais très aménageable pour les entreprises et les actionnaires", affirme la CGT dans un communiqué.

Sur les retraites, "le président propose l'aumône avec une allocation de survie pour les seniors sans emploi entre 60 ans et 62 ans", estime la CGT.

François Hollande a annoncé le retour d'une allocation pour les chômeurs qui ont suffisamment cotisé mais n'ont pas atteint l'âge de la retraite et la création d'un contrat aidé pour les chômeurs seniors à qui il manque quelques trimestres de cotisation.

Par ailleurs, relève la CGT, "une représentante du patronat crache sur le mouvement syndical et réclame des délégués maisons comme interlocuteurs : la réaction particulièrement molle de François Hollande montre quels alliés se ménage ce gouvernement". Le syndicat fait référence à l'intervention de Karine Charbonnier, patronne d'une PME, qui a interrogé le président jeudi sur TF1.

Concernant le compte pénibilité, le chef de l'Etat a annoncé qu'"un chef d'entreprise et un parlementaire auront mission de simplifier le dispositif afin que cela ne coûte rien à l'entreprise".

"Et la cotisation, incluse dans la loi pour à la fois financer cette prise en compte et dissuader le recours à des situations d'emploi pénibles, ce sont les salariés qui devront régler l'ardoise?", demande la centrale.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :