Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Philippe  STARCK  se désigne lui-même comme  " le Prince de l'inutile" ( Je suis le prince de l'inutile, à travers la structurelle inutilité de tout ce que je fais (...) )

Son projet de think tank géant  composé de 230 millions de penseurs et accessoirement  chômeurs est la plus grande réflexion que l'homme peut faire aujourd'hui dans la réussite d'un rêve utopique qui est en passe devenir une réalité.  

Rêver avant de réaliser , Philippe Starck ,  l'enfant qui rêvait à l'école, est devenu en quelques années un philosophe du design, un personnage à la Jules Verne, capitaine némo, il avance  pas à pas  et son projet aussi.

 C'est une révolution qui s'annonce, car Starck  non seulement est un créateur de sens et de non -sens , mais aussi un homme qui  voit  non pas l'horizon  mais les horizons et non pas la couleur, mais celles que perçoivent les abeilles en ultraviolet.

Philippe Starck  c'est la Matière  et l'antimatières qui loin de disparaître, éclairent des molécules qui se cassent dans un cyclotron  et ou les caméras arrivent tout juste à détecter les infimes variations des champs et des parcelles de lumières. 

le communs des mortels, qui  voit le doigt tendu par le sage ,  Philippe Starck  voit les trous noires et la lumière tout à la fois. 

Il faut le suivre ,  comme un jour, certain ont compris  tardivement un Léonard da Vinci. 

Philippe Starck nous entraine dans le décryptage d'un code caché qu'il faut absolument casser pour ne pas sombrer définitivement dans le néant et  se perdre dans les méandres de rivières labyrinthiques. 

José Manuel BOUDEY Phillipe STRACK

 

"Mon deuxième projet, c’est de constituer le plus grand cerveau jamais créé en fédérant les 220 millions de chômeurs pour les transformer en penseurs. Nous allons créer le plus grand think tank du monde afin d’avoir un outil capable de répondre aux grandes priorités et aux grands enjeux de notre société."

 

Vous avez d'ailleurs un projet pour les chômeurs, un think tank géant... Expliquez-nous:

"Il y a aujourd'hui tellement d'enjeux qui s'inscrivent dans une telle complexité qu'il n'existe pas de système qui essaierait d'envisager le tout dans sa globalité. Donc il m'est venu l'idée d'unir les réflexions, d'unir les savoir-faire et les intelligences dans un think tank. Un collège aura pour mission de faire une liste de questions que l'on poserait aux 230 millions de chômeurs enregistrés dans le monde. L'intérêt, c'est que ça marche aussi dans l'autre sens. Ces 230 millions de personnes pourront aussi se poser des questions entre eux. Donc on aurait un système de réflexion interactif extrêmement rapide. Car derrière les 230 millions de chômeurs, y'a presque 230 millions d'ordinateurs qu'on va évidemment relier. Donc vous imaginez la puissance de frappe civile que l'on a?"

 

Pour quoi faire?

"L'idée vient de l'expérience très amusante faite par un Israélien à l'occasion d'une conférence TED. Il a amené une vache sur scène et il a demandé à quelques personnes dans la salle combien pesait la vache. Chacun avait sa petite idée du poids mais tout le monde avait tort. Ensuite, il a demandé aux 2.000 personnes de la salle d'envoyer à un numéro qu'il indiquait une estimation du poids de la vache. On l'a tous fait. Puis il a sorti une enveloppe et il nous a dit, voilà, la moyenne de vos réponses évalue le poids de la vache à 875 kilos ou autre chose, je ne me souviens plus du poids exact. Il a alors sorti une autre enveloppe pour nous révéler le véritable poids de la vache. C'était bien 875 kilos. Visiblement, il doit y avoir une sorte de règle qui fait qu'à un certain moment le grand nombre ne se trompe plus."

 

C'est une belle idée mais c'est pour quand?

"On est dessus là! Ca va très vite parce que le système est extrêmement simple. La seule chose qu'on a à faire c'est de coder les questions et les réponses afin qu'il y ait une grille assimilable, de sorte à ce que l'on ait pas besoin des ordinateurs de la NASA pour traiter les 230 millions de réponses. Mais dès que c'est réglé, le lendemain on appuie sur le bouton. "

Ce sera opérationnel dans quoi, quatre ou cinq ans?

"Bien plus rapidement que ça, dès l'année prochaine! Sans vouloir s'occuper des 230 millions de chômeurs que compte le monde, on pourrait commencer avec l'aide des agences pour l'emploi européenne et ça, ça se fait dans l'après-midi."

 

"Je vais lancer une école de la créativité mondiale. Une école à vocation internationale, un outil pour essayer de comprendre pourquoi et comment nous créons, et d'où proviennent nos idées. » L'homme de gauche veut aussi mettre en place le plus grand think tank du monde en réunissant le plus grand nombre de chômeurs possible. « On leur dirait: «Vous n'êtes plus inutiles, mais vous êtes [vitaux] pour l'humanité.» [...] Ils seraient désormais payés pour penser. » Starck est d'ailleurs l'un des rares Français à avoir été invité à la conférence TED (Technology, Entertainment and Design), une réunion des cerveaux mondiaux remplie de scientifiques, caste que le créateur admire plus que tout. « C'est simple, j'ai deux passions dans ma vie: la science et ma femme. Le reste, je m'en fous complètement. "

Tag(s) : #Think tank STARCK

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :