Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chiffres du chômage seront une fois de plus mauvais, prévient Rebsamen
L'ONC Décryptage: le Gouvernement à trouvé un nouvel élément de langage depuis peu, il ne parle plus de chômage des jeunes et chômage des seniors mais "chômage de masse",
Les français peuvent s'identifier à un chômage individualisé qui touche des catégories de travailleurs, mais dès lors que l'on parle de chômage de masse, il s'agit d'une froide statistique qui ne parle plus aux français, noyé dans la masse, le chômeur devient une notion abstraite et indistincte et par conséquent, M. Rebsamen peut déclarer " qu'Avec 0 % de croissance depuis le début de l'année, il ne faut pas s'attendre à ce que – malgré les politiques de l'emploi – le chômage diminue ».
Cette fois ci l'on peut dire que l'on est dans une nasse bien profonde, cela rappelle une anecdote vécue:
Lors d'une mission en Algérie, avant 2008 et 2009, j'avais l'habitude de rencontrer de nombreux ressortissants européens dans mon hôtel, l'un d'entres eux était un Ingénieur du génie civil espagnol qui travaillait sur le métro et tramway d'Alger, il vivait bien, deux ans plus tard entre 2011 et 2012, à l'occasion d'une autre mission à Alger, je le retrouvai avec un petit sac de victuailles achetées au petit marché d'Alger, la tête basse, l'œil éteint et montant dans sa chambre ( la moins onéreuse), le directeur d'hôtel m'expliquant ainsi la situation, l'ingénieur avait perdu son travail car sa société espagnole avait fait faillite et dès lors il travaillait pour une société locale comme simple manœuvre.
Eh, bien, cet espagnol là, ce frère européen, c'est devenu nous, ici en France.

Le Monde.fr avec AFP,

« Il y a un chômage de masse insupportable, c'est ça qui pèse sur le moral des Français », a commenté François Rebsamen.





le 26 août 2014 à 09h

« C'est à partir de 1,3 %-1,5 % de croissance qu'on crée de l'emploi. On n'y est pas », a souligné le ministre du travail sortant.



« Il ne faut pas s'attendre à ce que le chômage diminue. » A quelques heures de la nomination d'un gouvernement, le ministre du travail sortant, François Rebsamen, a prévenu lundi 25 août que les chiffres du chômage du mois de juillet, attendus mercredi, ne seraient pas bons.



« Avec 0 % de croissance depuis le début de l'année, il ne faut pas s'attendre à ce que – malgré les politiques de l'emploi – le chômage diminue », a déclaré sur Europe 1 M. Rebsamen, qui était invité à donner « les tendances » pour juillet.



« UN CHÔMAGE DE MASSE INSUPPORTABLE »



« C'est à partir de 1,3 %-1,5 % de croissance qu'on crée de l'emploi. On n'y est pas », a-t-il ajouté alors que Michel Sapin, jusqu'ici ministre des finances, a indiqué n'espérer atteindre que 0,5 % cette année. Pour 2015, il ne prévoit guère un chiffre « très supérieur » à 1 %.



En juin, la série noire du chômage avait continué avec un huitième mois d'affilée de hausse et un nouveau record de 3,398 millions demandeurs d'emploi sans activité en métropole. Autre plus haut historique : le nombre de chômeurs ayant eu une petite activité. Ils étaient plus de 5 millions en métropole, 5,34 avec l'outre-mer. Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, la France compte près d'un demi-million de nouveaux demandeurs d'emploi sans activité.



« Il y a un chômage de masse insupportable, c'est ça qui pèse sur le moral des Français », a commenté François Rebsamen.

Partager cet article

Repost 0