Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adeline Raynal jeunette journaliste (de mon C..)

27/04/2016

Avec ses 35 heures de travail hebdomadaire réglementaires, la France en demande-t-elle déjà trop aux salariés qui ont passé la quarantaine? Idéalement, l’activité professionnelle des quadras, des quinquas et a fortiori de leurs aînés, devrait être réduite à 30 heures par semaine pour les hommes et à 27 heures pour les femmes. C'est en tout cas ce qu'affirment des chercheurs australiens de la faculté d’économie de l’université de Melbourne. (de mon C…)

L'étude qu'ils viennent de publier dans le Melbourne Institute Worker Paper (de mon C…) porte précisément sur les liens entre activité professionnelle et entretien des capacités cognitives. Et la conclusion de leurs travaux est sans appel: travailler entretient certes les capacités de raisonnement et de compréhension mais, passé l'âge de 40 ans, l’effet s’inverse au-delà d’un certain nombre d’heures travaillées par semaine. La limite qu'ils fixent est de 25 à 30 heures hebdomadaires pour les hommes et entre 22 et 27 heures par semaine pour les femmes.

Le début de la fin

Les salariés, comme les travailleurs indépendants qui ne respecteraient pas cette limite prendraient des risques pour leur santé. Le stress et la fatigue provoqués par des semaines de travail plus longues peuvent "endommager certaines zones du cerveau responsables de la mémorisation, de l’apprentissage, du langage ou encore du raisonnement" assurent ces universitaires. ( de mon C…) Pour arriver à cette conclusion, qui réjouira sans doute les défenseurs du partage du travail, ils ont interrogé 3.000 hommes et 3.500 femmes âgés de 40 ans ou plus.

Que le passage à la quarantaine se traduise par un premier déclin des capacités cognitives n'est en rien un "scoop". En 2012 déjà, cette évolution physiologique avait été démontrée par les travaux de chercheurs de l’Inserm publiés dans le British Medical Journal. ( de mon C…)

La solution pour entretenir ses capacités sans pour autant en demander trop à son cerveau serait donc de réduire le temps passé à travailler à partir de 40 ans. Une recommandation bien difficile à mettre en œuvre.

Se doper par les oreilles

À défaut de réduire leurs revenus et de ruiner leurs ambitions professionnelles, les personnes nées avant 1976 peuvent suivre un petit conseil: écoutez de la musique en travaillant. C’est prouvé scientifiquement, elle aide à maintenir un niveau de concentration et de vigilance élevée. Le chercheur de Caen Hervé Platel ( de mon C…) l’a constaté: "Lorsque l'on écoute une chanson que l'on aime, notre cerveau va sécréter des substances appelées endorphines", ce qui revient à nous "doper" un petit peu! ( de mon C…)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :