Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Si on regarde les 30 dernières années, on va de boom en krach", remarque Daniel Cohen sur BFMTV. Selon cet économiste, les pays les plus développés peuvent dire au revoir aux périodes de forte prospérité. "La croissance économique d’un pays comme la France ne cesse de baisser. On est passé progressivement de 3 à 0,5%. Il y a des rebonds", constate Daniel Cohen, comparant cette tendance à la météo.

"Dans les pays avancés, la force de traction de la croissance économique est très différente, beaucoup plus faible dans son potentiel qu’à l’âge industriel", a ajouté l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi.

Parallèle avec les Etats-Unis

Afin de justifier sa vision erratique de la croissance, Daniel Cohen a comparé la situation en France à la première puissance économique. "Dans un pays comme les Etats-Unis, 90% de la population n’a connu aucune croissance de son pouvoir d’achat au cours des 30 dernières années", estime l’économiste. Autrement dit, la croissance touche une très faible minorité de la population.

"Le salaire médian, celui de la classe moyenne par excellence, en cash, en net, n’a pas augmenté. Mais quand on réintroduit dans les statistiques les gains liés aux cotisations maladies, il y a une croissance de 0,4% par an en moyenne. Voilà les paramètres du monde dans lequel on vit", conclut Daniel Cohen.

D'après lui, l'enjeu maintenant va être de trouver l'équilibre entre la forte croissance des pays qui se développent et les problèmes d'écologie qui en résultent, et la faible croissance des pays industrialisés et leur prise de conscience de l'appauvrissement de la planète.

Tag(s) : #CROISSANCE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :