Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

STABILISATION DU CHOMAGE A UN NIVEAU ELEVE, MAIS TENDANCE PERCEPTIBLE A LA BAISSE DANS CERTAINS PAYS, SELON DE RECENTES STATISTIQUES DU BIT

Les statisticiens du BIT relèvent que les chiffres du chômage, notamment dans les pays en transition et dans les pays en développement, ne tiennent pas compte du sous-emploi, du maintien d'effectifs en surnombre et de diverses formes de chômage cachées (par exemple les congés non payés et les congés de maternité prolongés), qui dans certains cas posent des problèmes encore plus graves que le chômage. Dans certains pays industrialisés les programmes de formation et de recyclage proposés aux chômeurs servent aussi à masquer la réelle étendue du chômage.

TABILISATION DU CHOMAGE A UN NIVEAU ELEVE, MAIS TENDANCE PERCEPTIBLE A LA BAISSE DANS CERTAINS PAYS, SELON DE RECENTES STATISTIQUES DU BIT

GENEVE (Nouvelles du BIT) - Les chiffres officiels du chômage se stabilisent à des niveaux élevés, ou ne s'améliorent que très légèrement dans certains pays, révèle le dernier Supplément du Bulletin des statistiques du travail du BIT. Seules exceptions notables: un petit nombre de pays et territoires d'Asie méridionale et d'Asie du Sud-Est, où le chômage reste faible (Hong Kong, Malaysie, République de Corée, Singapour) même s'il a augmenté en chiffres absolus pour la région dans son ensemble.

GENEVE (Nouvelles du BIT) - Les chiffres officiels du chômage se stabilisent à des niveaux élevés, ou ne s'améliorent que très légèrement dans certains pays, révèle le dernier Supplément du Bulletin des statistiques du travail Note1 du BIT. Seules exceptions notables: un petit nombre de pays et territoires d'Asie méridionale et d'Asie du Sud-Est, où le chômage reste faible (Hong Kong, Malaysie, République de Corée, Singapour) même s'il a augmenté en chiffres absolus pour la région dans son ensemble.

Dans la plupart des pays d'Europe occidentale, le nombre total des chômeurs est resté stable ou a légèrement diminué en 1994-1995, des taux supérieurs à 10 pour cent restant courants sur presque tout le continent.

En janvier 1996 ils s'établissaient à 12 pour cent en Allemagne, 9 pour cent en Autriche et 12 pour cent en France.

Pendant les années 1994-95, le nombre des sans emploi a légèrement augmenté en Autriche, en Belgique, au Luxembourg, au Portugal et en Suède (voir tableau). Il a en revanche légèrement diminué en Espagne, en Finlande, en Irlande et en Italie et diminué très lentement en Islande, en Norvège et en Suisse. Le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont également enregistré une baisse du taux de change.

Parmi les pays d'Europe centrale, c'est la République tchèque qui a enregistré le plus faible taux de chômage, à savoir 3.0 pour cent en septembre 1995, contre 3.2 en 1994. En Hongrie, le taux de chômage a diminué de 11.4 à 10.3 pour cent au cours de la même période. Le taux de chômage de la Pologne est resté fort (presque 17 pour cent pendant la majeure partie de 1994), mais a baissé aux environs de 16 pour cent à la fin de la même année, pour venir se situer à 14.9 pour cent à la fin de 1995.

Les statisticiens du BIT relèvent que les chiffres du chômage, notamment dans les pays en transition et dans les pays en développement, ne tiennent pas compte du sous-emploi, du maintien d'effectifs en surnombre et de diverses formes de chômage cachées (par exemple les congés non payés et les congés de maternité prolongés), qui dans certains cas posent des problèmes encore plus graves que le chômage. Dans certains pays industrialisés les programmes de formation et de recyclage proposés aux chômeurs servent aussi à masquer la réelle étendue du chômage.

La plupart des pays et territoires industrialisés cités, c'est presque toujours la diminution du taux de chômage des travailleurs de sexe masculin qui expliquent les améliorations constatées. Le chômage des femmes a eu tendance à stagner ou à augmenter.

Parmi les principaux pays industrialisés, c'est le Japon qui continue à enregistrer le taux de chômage général le plus faible, même si ce taux est passé de 2.7 pour cent en 1994 à 3.2 pour cent en 1995. Aux Etats-Unis, au cours de la même période, le taux de chômage a très légèrement augmenté, passant de 5.1 en décembre 1994 à 5.3 en 1995 et 5.8 en janvier 1996. Le Canada, qui connaissait un taux de chômage supérieur à 10 pour cent début 1994, a vu ce taux tomber à 9.2 en décembre 1995.

A Hong-kong, le taux de chômage est demeuré faible mais a tout de même augmenté, passant de 1.6 à 2.9 pour cent de la population active entre le second trimestre 1994 et le second trimestre 1995. A Singapour, le chômage, qui reste très bas, a légèrement augmenté.

Le taux de chômage en Israël, qui était de 8.1 au troisième trimestre 1994, était tombé à 6.5 au troisième trimestre 1995. En République de Corée, le chômage est resté faible en 1994-1995, aux alentours de 2 pour cent, alors qu'aux Philippines, il est tombé d'un point: de 9.8 pour cent au troisième trimestre 1994 à 8.8 au troisième trimestre 1995.

En Inde, le nombre des personnes inscrites au chômage a augmenté d'environ 1 million (36.8 en août 1994 à 37.2). La Malaisie a enregistré une baisse de son taux de chômage, qui était déjà faible.

Le taux de chômage de l'Australie a atteint 8.5 pour cent en décembre 1995, poursuivant ainsi une tendance à la baisse entamée en 1994, lorsqu'il était passé en-dessous de 10 pour cent. Le taux de chômage a continué à baisser en Nouvelle-Zélande, passant de 7.7 en 1994 à 6.0 en 1995 (seconds trimestres).

En Amérique latine, le chômage a augmenté au Brésil (de 4.5 pour cent au troisième trimestre 1994 à 5.1 pour cent au troisième trimestre 1995) et en Colombie (de 7.6 à 8.7 pour cent), mais légèrement baissé au Chili (de 6.7 à 5.7 pour cent).

Le manque de statistiques concernant le marché du travail en Afrique fait qu'il est difficile de quantifier le chômage sur ce continent. Dans les rares cas où il existe effectivement des données, elles indiquent une augmentation des taux. Le sous-emploi et le chômage sont très importants dans toute l'Afrique.

Le Bulletin des statistiques du travail du BIT est publié tous les trimestres; des suppléments au Bulletin sont publiés pour les mois intermédiaires. Outre des statistiques sur la main-d'oeuvre, le Bulletin contient aussi des statistiques sur les salaires, la durée du travail et les prix à la consommation.

TAUX DE CHOMAGE 1994-1995: PAYS SELECTIONNES

Pays

Mois/1994

Pourcentage

Mois/1995

Pourcentage

Allemagne

janvier 1995

11.1

janvier 1996

12.0

Autriche

décembre

8.5

janvier 1996

9.0

Australie

décembre

9.0

décembre

8.5

Belgique

décembre

14.1

décembre

14.5

Brésil

octobre

4.5

octobre

5.1

Canada

décembre

9.3

décembre

9.2

Chili

3ème trimestre

6.7

3ème trimestre

5.7

Colombie

septembre

7.6

septembre

8.7

Corée, République de

décembre

2.1

décembre

1.8

Danemark

décembre

10.8

décembre

8.9

Espagne

3ème trimestre

23.9

3ème trimestre

22.7

Etats-Unis

décembre

5.1

décembre

5.3

Finlande

décembre

17.4

décembre

17.0

France

novembre

12.3

novembre

11.7

Hong Kong

2ème trimestre

1.6

2ème trimestre

2.9

Hongrie

octobre

11.4

octobre

10.3

Irlande

novembre

14.6

décembre

13.1

Islande

décembre

5.5

décembre

4.9

Israël

3ème trimestre

8.1

3ème trimestre

6.5

Italie

novembre

12.0

novembre

11.5

Japon

décembre

2.7

décembre

3.2

Luxembourg

décembre

3.0

décembre

3.2

Norvège

décembre

4.6

décembre

4.1

Nouvelle-Zélande

2ème trimestre

7.7

2ème trimestre

6.0

Pays-Bas

octobre

7.6

octobre

7.0

Philippines

3ème trimestre

9.8

3ème trimestre

8.8

Pologne

décembre

16.0

décembre

14.9

Portugal

3ème trimestre

6.8

3ème trimestre

6.9

République tchèque

Septembre

3.2

Septembre

3.0

Royaume-Uni

novembre

8.7

novembre

7.8

Suède

décembre

7.4

décembre

7.8

Suisse

janvier 1995

4.6

janvier 1996

4.5

Sources: Statistiques nationales et Bureau international du Travail, Genève.

Note1

Supplément du Bulletin des statistiques du travail, 1995-4, ISSN 0378-5505. Bureau international du Travail, Genève.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :